Rome insolite

Découvrez Rome insolite et les secrets du Vatican en images :
informations et expositions à Rome, évènements et festivals, culture et traditions romaines, monuments et lieux méconnus de Rome et du Vatican.

Black Mirror, Mat Collishaw, Galerie Borghèse

Écrit par Les Secrets de Rome le .

 LesSecretsdeRomeGalerieBorgheseExpoMattCollishaw  LesSecretsdeRomeGalerieBorgheseExpoMattCollishaw2


Galerie Borghèse jusqu'au 11 janvier 2015.
Black Mirror de Mat Collishaw, artiste britannique.

Encore une fois la Galerie Borghèse, temple de l'art Renaissance et Baroque, accueille parmi les oeuvres de Raphaël, Titien, Corrège, Bernin et bien d'autres entre Antiquité et Néoclassicisme avec Canova, une exposition d'art Contemporain.
Découvrez de magnifiques miroirs en verre noir de Murano dans lesquels prennent vie trois des tableaux de la collection Borghèse du peintre Caravage. Une sculpture est également présentée dans le salon d'honneur du palais saisissante de réalisme. L'oeuvre prend vie grâce à des stroboscopes et un mouvement fractionné en plusieurs personnages : âme sensible s'abstenir.

Visitez la Galerie Borghèse avec Les Secrets de Rome, aussi en famille.

De Guerchin à Caravage. Sir Denis Mahon et l'art italien au XVIIe siècle.

Écrit par Les Secrets de Rome le .

PalaisBarberiniDeGuerchinaCaravageexpo

De Guerchin à Caravage.
Sir Denis Mahon et l'art italien au XVIIe siècle.
Palais Barberini, Galerie Nationale d'Art Ancien.
Exposition jusqu'au 8 février 2015.

Sir Denis Mahon (1910-2011) dédia sa vie au Baroque italien. Ses découvertes et à ses études sur la beauté de la peinture bolognaise au seuil du XVIIe siècle permirent la redécouverte d'artistes tel Le Guerchin, dont la grandeur était jusqu'alors méconnue. Le parcours de l'exposition montrera plus de 45 chefs-d'oeuvre absolus : certains ayant appartenus à sa collection mais aussi des oeuvres de Poussin, Guerchin, Carrache et Caravage provenant du musée de l'Hermitage de Saint-Pétersbourg et d'autres collections publiques qui ont généreusement contribué à l'exceptionnelle richesse de cette exposition, hommage à un grand mécène européen amant de l'Italie et de son art.
L'exposition permet une confrontation idéale d'oeuvres de valeur absolue pour une redécouverte du passé et de l'histoire de l'art de l'Italie. La grande générosité de Sir Mahon fut confirmée par un don par testament d'oeuvres majeures à la Pinacothèque Nationale de Bologne. Les chefs-d'oeuvre de l'Ecole Emilienne du XVIIe siècle comptant des artistes tels Hannibal Carrache, Le Dominiquin, Guerchin, Guido Reni, Benedetto Gennari, déjà été promis à la Pinacothèque de Bologne en 1990, furent transférés définitivement à l'Etat italien grâce à l'Etat britannique qui en concéda la sortie définitive du pays.
Cette exposition tient compte du parcours complet d'études du mécènes et comprend aussi bien de grands chefs-d'oeuvre de l'art italien, Guerchin, Caravage, Reni, Carrache et autres, que les deux grandes batailles, chefs-d'oeuvre de Nicolas Poussin, peintures que jusqu'à présent il avait été impossible de voir réunies.
Les attributions et découvertes exceptionnelles de Sir Mahon, de Guerchin à Caravage, sont à l'origine du grand succès d'une exposition semblable au Musée de l'Hermitage à Saint-Pétersbourg, qui en 2013 accueillit près d'un million de visiteurs.

Plus d'informations ici.

Les Bas-Fonds du Baroque. La Rome du vice et de la misère.

Écrit par Les Secrets de Rome le .

Lanfrancovenusmasculine

Tableau de Giovanni Lanfranco, Jeune homme nu au chat sur un lit ou Vénus masculine, 1620-1622

Les Bas-Fonds du Baroque. La Rome du vice et de la misère.
Exposition à la Villa Médicis, Académie de France à Rome jusqu'au 18 janvier 2015.

L'exposition est conçue et organisée dans le cadre d’une collaboration entre l’Académie de France à Rome – Villa Médicis et le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, où elle sera présentée du 24 février au 24 mai 2015. Les Bas-fonds du baroque révèle le versant obscur et insolent de la Rome baroque, celui des bas quartiers, des tavernes, des lieux de perdition. Une “Rome à l’envers”, travaillée par les vices, la misère et les excès de toutes sortes, à l’origine d’une étonnante production artistique. Pour la première fois, une exposition présente cet aspect négligé de la création artistique romaine du Caravage à Claude Lorrain. Elle dévoile le visage clandestin de la capitale, fastueuse et virtuose, de la Papauté, la face obscure des artistes qui y vivent.

La Rome du Seicento fut le centre culturel le plus vivant d’Europe, forte d’une avant-garde qui attirait les artistes de tous les pays. Nombreux furent les Italiens, Français, Hollandais, Flamands, Espagnols qui s’installèrent et firent carrière dans la Capitale des arts. Au contact de cette “splendide et misérable cité”, ils se jouèrent des codes visuels et des normes de beauté, se mesurant à l’univers des bas-fonds, de la vie nocturne et de ses dangers, du Carnaval et de ses licences.

Colisée ... travaux en cours.

Écrit par Les Secrets de Rome le .

coliseerestauration

Le Colisée sera bientôt aussi beau que lors de son inauguration, il y a près de 1900 ans ...

Le Colisée à nouveau magnifique, les premières arcades restaurées sont dévoilées.
L'Amphithéâtre Flavien montre les 4500m2 restaurés, après presque une année de travaux financés par le groupe Tod's par 25 millions d'euros. Le démontage des échafaudage s'est terminé avec un jour d'avance. Jusqu'à présent les travaux ont eu lieu sur la zone des arcades 43 à 52. Les cinq premières arcades donnant sur la via dei Fori Imperiali ont été libérées et les ouvriers ont déjà commencé à monter les échafaudages sur la troisième section donnant sur via Labicana.
Photo La Repubblica Roma.

Plus d'images sur La Repubblica Roma : http://roma.repubblica.it/cronaca/2014/07/19/foto/il_colosseo_torna_a_splendere_svelate_le_prime_arcate_restaurate-91963641/1/?ref=fbpl#1

Villa d'Este nocturnes

Écrit par Les Secrets de Rome le .

nocturnesestefontaineove nocturneseste100fontaines

Nocturnes chaque vendredi et samedi du 4 juillet au 13 septembre.

Un des trésors les plus somptueux des alentours de Rome, site classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 2001. Vous découvrirez ce magnifique site composé des premiers jardins à l'italienne et d'un palais décoré de fresques du XVIe siècle, propriété du cardinal Hyppolite II d'Este, neveu d'Isabelle d'Este une des plus grandes mécènes de l'art italien, et lui aussi mécène majeur des arts.

Lors de ces soirées votre visite sera agrémentée de concerts de musique d'époque, de spectacles jazz, rock, folk ... , de dégustations de produits régionaux ...

Visitez la Villa d'Este avec Les Secrets de Rome en couple, entre amis ou en famille.